Skip to navigation – Site map

Recommandations aux auteurs

Le comité éditorial d’Études balkaniques n’émet que peu de recommandations spécifiques à ses auteurs ; aussi n’hésitera-t-il pas à leur renvoyer les articles qui ne les respecteraient pas et ce, quelle qu’en soit la valeur scientifique. Une bonne part des indications qui suivent reprennent pour mémoire les recommandations typographiques communes à l’ensemble des éditeurs.

Format

Les textes doivent avoir été enregistrés sous le format .doc (natif Microsoft Word), sous PC ou Mac.

Polices

Lorsque l’auteur disposera de logiciels récents (p. ex. Word 2003 et suivants), les textes seront écrits en police unicode. Si ce n’est pas le cas, la situation se complique, et les polices à utiliser sont impérativement :

  • pour les textes en caractères latins : Times

  • pour les textes en caractères grecs : Super Greek

  • pour les textes en caractères slaves : Lazarica ou tout autre police de caractères cyrilliques Times pour Macintosh. Pour toute police autre que Lazarica, il est nécessaire de joindre une copie de la police de caractère (police écran et Postscript) avec le texte sur disquette ou sur CD.

Les textes peuvent être envoyés au format Microsoft Word pour PC, à condition que la police de caractères ne soit pas sous format unicode (exemple : Times New Roman, Times CE, Times CY) et que toute police de caractères non-standard (polices de caractères pour les langues comme le grec, le turc et les langues slaves, ou tout autre langue ayant des signes diacritiques spécifiques) soit jointe sur disquette au fichier texte.

Mise en valeur des mots

L’utilisation du gras et du souligné est à proscrire. Pour certains termes spécifiques provenant d’une langue étrangère, écrits avec des caractères latins correspondant à la transcription phonétique du terme tel que celui-ci apparaît dans sa langue d’origine (ex. : harmatolos, synkellos, etc.), on optera pour les italiques et non pour les guillemets.

Règles générales pour la bibliographie et les notes

  • initiales du prénom en majuscules suivies du nom de l’auteur en petites capitales et en caractères latins ; pour la bibliographie, inverser l’ordre prénom-nom ;

  • titre de l’ouvrage en italiques ; titre de l’article « entre guillemets » ;

  • traduction française d’un titre d’article ou d’ouvrage cité entre crochets pour les langues de moindre diffusion (grec, turc, roumain, langues slaves) ;

  • emploi d’in pour citer un article ou une contribution parus dans une revue, une monographie dirigée, un ouvrage collectif ou un catalogue d’exposition ;

  • titre de la revue, la monographie dirigée, l’ouvrage collectif ou le catalogue d’exposition en italiques ;

  • l’éditeur scientifique (celui/celle qui a dirigé une publication collective) sera indiqué par éd. (éds, quand ils/elles sont plusieurs) ;

  • lieu de parution, suivi de la date ; ex. : Paris, 1999 ;

  • la ville de parution est indiquée en français

  • l’éditeur commercial (maison d’édition ou institution) ne sera pas indiqué ;

  • la collection dans laquelle est publié un ouvrage sera indiquée en italiques entre crochets droits [ ] ; le numéro dans la collection sera indiqué (de préférence en chiffres arabes) précédé d’une virgule.

Quelques exemples

— ouvrage

Fr. Babinger, Mahomet II le Conquérant et son temps. La grande peur au tournant de l’histoire, Paris, 1954.

— article de revue

G. de Rapper, Espace et religion : chrétiens et musulmans en Albanie du Sud, in Études balkaniques, t. 9 (2002), p. 19-39

— monographie dirigée ou ouvrage collectif

G. Ravis-Giordani (éd.), Femmes et patrimoine dans les sociétés rurales de l’Europe Méditerranéenne, Paris, 1987.

— collection ou série

G. Arabatzis, Éthique du bonheur à Byzance (IVe-XIIe siècles) [Textes, documents, études sur le monde byzantin néohellénique et balkanique, 4], Paris, 1998

— actes de colloques

G. Grivaud (éd.), Le(s) Mishellénisme(s). Actes du séminaire organisé à l’École Française d’Athènes (16-18 mars 1998), Athènes, 2001.

Les dates du colloque sont en italiques, car elles appartiennent au titre de la publication. La date et le lieu de l’édition des Actes sont en normal.

— mélanges 

K.-H. Uthemann, Des Johannes von Damaskus Predigten In dormitionem B. M. V. in einer lateinischen Übersetzung des 9. Jahrhunderts überlieferungsgeschichtlichen Ort der griechischen Vorlag, in Eulogia. Mélanges offerts à Antoon A. Bastiaensen à l’ occasion de son soixante-cinquième anniversaire, publiés par G. J. M. Bartelink - A. Hilhorst - C. H. Kneepkens [Instrumenta Patristica, 24], Steenbrugge, 1991.

— thèse inédite

Y. Nagatsuka, Les églises byzantines en Laconie et dans ses environs. Recherches sur leurs architectures et leurs fresques (Université Paris IV. Thèse de doctorat dactylographiée), Paris, 1994.

Conventions typographiques

Signes diacritiques, ponctuation, espaces

  • on utilise les accents, les trémas et les cédilles même pour les capitales ;

  • le tiret long (—), différent du trait d’union (-), est à utiliser à l’intérieur du texte pour mettre en exergue un mot ou un groupe de mots ; ce même tiret est à utiliser au début des énumérations. Le tiret long s’obtient en tapant Alt + tiret (Mac) ou Alt+Ctrl+- (pavé numérique) ;

  • le point, la virgule sont collés au mot qui les précède et toujours suivis d’une espace normale ;

  • les signes de ponctuation double (deux-points, point-virgule, point d’exclamation, point d’interrogation) sont séparés du mot qui les précède par une espace insécable et du mot qui suit par une espace normale ;

  • ne pas composer les points de suspension avec trois points séparés ; on les obtient sur Mac par Alt + point ; sur PC, par Alt+Ctrl+point. Ils sont collés au mot qui les précède ou au mot suivant s’ils introduisent la phrase ;

  • en anglais et en allemand en revanche, les ponctuations doubles sont collées au mot qui précède (pas d’espace) ;

  • des espaces insécables doivent normalement être insérées après ou avant des valeurs chiffrées lorsque celles-ci sont liées de fait au mot qui les suit ou qui les précède immédiatement. Exemples : 3 ans ; fig. 9 : p. 2 ; 1. 3 ; n. 6 ; n° 25 ; 3 m ; 20 cm ; etc.

  • ne pas taper d’espaces multiples entre les mots, pour provoquer des alignements ou pour quelque artifice que ce soit ; ne pas introduire non plus d’espace supplémentaire après des italiques, même si cela facilite la lecture à l’écran ;

Signes allant par paires

  • les guillemets typographiques (chevrons) « » sont à utiliser pour toutes les langues européennes sauf l’anglais ; une espace insécable doit systématiquement être insérée immédiatement après le guillemet ouvrant et avant le guillemet fermant ;

  • les guillemets-virgulettes “ ” sont à utiliser en anglais, ou lorsque l’on est déjà à l’intérieur de guillemets ; ils sont collés au mot qu’ils précèdent et qu’ils suivent ;

  • les guillemets simples ‘ ’ sont également collés au mot qu’ils précèdent et qu’ils suivent ;

  • les crochets droits [ ] doivent être utilisés au lieu de nouvelles parenthèses si l’on se trouve déjà à l’intérieur de parenthèses ;

Abréviations de mots

  • Siècle s’abrège « s. » ; numéro s’abrège « n° » » ; on utilise « av. J.-C. » et « ap. J.-C. » (et non « ap. n. è. ») ; les numéros des siècles et des millénaires sont en chiffres romains et en petites capitales, avec un « e » en exposant (iiies. av. J.-C. ; on utilise er pour Ier ; première s’abrège lre) ;

  • les points cardinaux ne sont pas abrégés : ils commencent toujours par une majuscule ;

  • après s.v., on cite la rubrique entre guillemets (s.v. « Nicétas d’Héraclée »).

Langues étrangères

  • latin : toutes les citations et tous les mots latins sont en italiques. C’est donc le cas pour ca (sans point), passim, infra, supra, s.v., op. cit., loc. cit., ibid., in, id., ead., et al. (= et alii). On fait une exception pour « cf. », « etc. » et « sq. » ;

  • les citations d’autres langues étrangères en caractères latins sont placées entre guillemets ;

  • les citations en caractères non latins (grec, hébreu, cyrillique) sont écrites sans guillemets.

Illustrations

  • numériques en noir et blanc ;

  • 300 dpi-jpg ;

  • 10x13 cm avec légendes ;

  • en CDRom

  • Revues.org